Concordance des temps

From http://www.connectigramme.com/

Verbe de la principale Ordre des procès Verbe de la subordonnée Exemples
Présent de l’indicatif Antériorité Passé composé ,
Passé simple
imparfait,
plus-que-parfait.
(indicatif ou subjonctif)
Je sais qu’il est venu.
Je sais qu’il vint.
Je sais qu’il venait souvent.
Je sais qu’il était venu.
Je doute qu’il soit venu.
Je doute qu’il vînt ce jour-là. (style soutenu, peu utilisé)
Je doute qu’il fût venu ce jour-là. (style soutenu, peu utilisé)
Simultanéité Présent de l’indicatif.
Présent du subjonctif.
Je sais qu’il vient ici, en ce moment.
Je doute qu’il vienne ici, en ce moment.
Postériorité Futur indicatif.
Présent subjonctif.
Je sais qu’il viendra demain.
Je doute qu’il vienne demain.
Passé de l’indicatif Antériorité Plus-que-parfait.
(Indicatif ou subjonctif)
Je savais qu’il était venu.
Je doutais qu’il fût venu.
Simultanéité Imparfait.
(Indicatif ou subjonctif)
Je savais qu’il venait.
Je doutais qu’il vînt.
Postériorité Conditionnel présent.
Imparfait du subjonctif.
Je savais qu’il viendrait.
Je doutais qu’il vînt.
Futur de l’indicatif Antériorité Passé simple
Passé composé
Imparfait de l’indicatif
Plus-que-parfait
(indicatif ou du subjonctif)
Je saurai qu’il vint.
Je saurai qu’il est venu.
Je saurai qu’il venait.
Je douterai qu’il soit venu.
Je douterai qu’il vînt.
Je douterai qu’il fût venu.
Simultanéité Présent.
(indicatif ou du subjonctif)
Je saurai qu’il vient.
Je douterai qu’il vienne.
Postériorité Futur de l’indicatif.
Présent du subjonctif
Je saurai qu’il viendra.
Je douterai qu’il vienne.
Conditionnel présent Antériorité Plus-que-parfait du subjonctif Je douterais qu’il fût venu
Simultanéité Imparfait du subjonctif Je douterais qu’il vînt
Postériorité Imparfait du subjonctif Je douterais qu’il vînt

 
 
 

Discours rapporté
Temps de la déclaration d’origine Principale Temps de la subordonnée
présent Elle a dit
Elle disait
Elle avait dit
imparfait
   « Je chante. » qu’elle chantait.
imparfait imparfait
   « je chantais. » qu’elle chantait.
passé composé plus-que-parfait
   « J’ai chanté. » qu’elle avait chanté.
futur conditionnel présent
   « Je chanterai. » qu’elle chanterait.
futur antérieur conditionnel passé
   « j’aurai chanté. » qu’elle aura chanté.
conditionnel présent conditionnel présent
   « Je chanterais. » qu’elle le chanterait.

Cliquez pour consulter la rubrique   « Discours indirect »
 

Concordance des temps dans les phrases conditionnelles introduites par si

Temps de la subordonnée introduite par «si» Temps de la principale Modalité Exemples
Présent Présent au mode indicatif potentialité Si je rentre tôt, tu peux passer me voir
Présent mode impératif rapport de causalité + ordre Si je te parle, réponds-moi !
Futur éventualité probable Si j’achète une maison, je la décorerai moi-même.
Futur antérieur éventualité probable Si vous venez ce soir, j’aurai préparé une surprise pour vous.
Passé composé Futur rapport causal + supputation Si elle est passée, la maison sera rangée.
Futur antérieur rapport causal + supputation S’il a pris ses gants, il n’aura pas eu froid.
Présent au mode indicatif rapport causal + supputation S’il a neigé, il faut faire attention sur la route.
Impératif éventualité + ordre Si tu as fini ton travail, viens me voir.
Imparfait éventualité + assertion Si je t’ai blessé, c’était involontaire de ma part
Passé composé éventualité + assertion Si vous avez protesté, vous avez bien fait.
Imparfait Conditionnel présent éventualité Si tu avais vraiment faim, tu mangerais tes légumes.
Conditionnel passé éventualité S’il était prévoyant, il serait parti plus tôt.
Plus-que-parfait Conditionnel passé regret Si tu m’avais parlé de cela, j’aurais compris.
Conditionnel présent regret Si la fiche descriptive avait été plus claire, le magnétoscope fonctionnerait.
Jamais de futur ni de conditionnel après «si»
dans un contexte hypothétique.

Synthèse de la concordance des conditionnelles en si
selon le temps de la principale

PRINCIPALE SUBORDONNÉE EXEMPLES
Futur de l’indicatif Présent de l’indicatif
Passé composé
Je viendrai si tu viens
Il vous félicitera si vous êtes reçu à votre examen
Présent du conditionnel Imparfait de l’indicatif
Plus-que-parfait de l’indicatif
Je viendrais si tu venais
Il vous féliciterait si vous aviez été reçu à votre examen
Conditionnel passé Imparfait de l’indicatif
Plus-que-parfait de l’indicatif
Je serais venu si tu étais venu
Il vous aurait félicité si vous aviez été reçu à votre examen

Concordance des temps avec le subjonctif

Verbe de la principale Verbe de la subordonnée
procès concommitant ou postérieur à celui de la principale procès accompli à un moment autre que celui de l’énonciation
Présent du subjonctif Passé du subjonctif
présent J’ai peur qu’elle parte. J’ai peur qu’elle soit partie. (hier / demain)
passé composé J’ai eu peur qu’elle parte. J’ai eu peur qu’elle soit partie.
imparfait J’avais peur qu’elle parte (partît). J’avais peur qu’elle soit (fût) partie.
futur J’aurai peur qu’elle parte. J’aurai peur qu’elle soit partie.
conditionnel présent J’aurais peur qu’elle parte (partît). J’aurais peur qu’elle soit (fût) partie.
conditionnel passé J’aurais eu peur qu’elle parte (partît).
J’aurais eu peur qu’elle soit (fût) partie.